Forum de l'APW

Pour promouvoir l’étude et le développement de la conception psychodynamique wallonienne.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 rencontre du 25 novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
webmaster
Admin
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 34
Localisation : Nice

MessageSujet: rencontre du 25 novembre   Sam 29 Nov - 12:14

Y a t-il eu un enregistrement audio lors de cette rencontre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fapw.fr-bb.com
@urélien

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Sam 29 Nov - 13:56

Non car ca partait dans tout les sens lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.linkedin.com/pub/aurélien-furlan/49/347/b56
Meria



Messages : 144
Date d'inscription : 01/07/2014

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Sam 29 Nov - 15:42

Oui mais ça reste quand même dommage car on est pas mal retombé sur nos pieds au final. Le top serait de faire un compte-rendu ou une retranscription mais ça prend énormément de temps...

Je vais essayer de résumer, il s'est passé trois temps (dites-moi si je me trompe) :

- on a relevé la difficulté d'appréhender la complexité des écrits de Wallon mais la nécessité sous-jacente de saisir son message : les milieux auxquels nous avons affaire sont tellement multiples et intriqués qu'il est difficile d'en saisir toute la portée et les effets qu'ils entrainent. Il s'agit donc d'en avoir conscience plus que de s'attacher à les lister car ce serait une tâche infinie et que ce n'est pas applicable sur le plan clinique. Toujours cette notion de psychoDYNAMIQUE à ne pas négliger.

- Puis on s'est intéressé à cette phrase : "les personnes de l'entourage ne sont en somme que des occasions ou des motifs pour le sujet de s'exprimer et de se réaliser". Suivi du questionnement d'Aurélien en rapport avec le fil rouge : "est-ce que les patients sont des occasions pour que le psychologue se réalise ? Ou se situe donc la place de l'Autre (et du Moi donc) dans le travail du psychologue ? On a débattu un moment et n'avons pas trouvé forcément de consensus, est-ce que le psy met son Moi en retrait ou bien est-ce que sa sécurité de base réside dans le fait d'aider l'Autre pour qu'il trouve la sienne ?

- Enfin on a rebondit sur les types d'activité tels que passe-temps et ludique, sont-ils pertinents ou non ? Pour certains oui, bien que peut-être discutables ils restent des outils utiles à ne pas négliger ; pour d'autres non, Aurélien défendant qu'il n'existait qu'une activité élaborative et une autre défensive, pour ma part cette dernière distinction pouvait paraître aussi superflu, notre rapport au monde est multiple (en reprenant l'idée de constellation identitaire), nous sommes toujours en train de défendre une partie de notre structure en en élaborant une autre.

D'où la proposition de Charlie d'une rencontre future pouvant aborder la question des types d'activités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
webmaster
Admin
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 34
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Sam 29 Nov - 16:57

arg, je regrette de ne pas avoir pu être présent, ca avait l'air vraiment intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fapw.fr-bb.com
Charliie

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 03/07/2014
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Dim 30 Nov - 20:12

Oui, je trouve que tu as bien résumé l'échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mkael

avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 36
Localisation : RCM

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Dim 30 Nov - 21:19

En effet. Très intéressant!! Cela meriterait une autre réunion rien que pour débattre des sujets évoqués Smile je m'en réjouis d'avance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meria



Messages : 144
Date d'inscription : 01/07/2014

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Mar 17 Fév - 21:35

On m'a récemment offert un très vieux bouquin de 1938 "Principes de psychologie appliquée" de ce cher Henri Wallon (que je mettrais évidemment à disposition de ceux qui le souhaitent même si l'intérêt est assez restreint à mon goût, pour qui aime la psychologie du travail donc).

En fait, c'est surtout la conclusion qui se trouve assez intéressante par rapport au dernier thème que nous avions abordés lors de cette rencontre du 25 novembre. Je vous la retranscris entièrement (sinon on ne comprend pas le propos) n'ayant pas de scanner sous la main (attention aux yeux c'est du Wallon pur jus):

"Dans les cadres de la psychologie appliquée, certains auteurs font rentrer la psychothérapie. Si le traitement des névroses et des psychoses par des procédés psychologiques laissait entrevoir déjà, comme font les recherches suscitées par le travail, par les besoins du commerce et de la justice, certaines données fixes sur l'activité psychique, avec la possibilité d'en accroître le nombre par des méthodes appropriées, et d'en étendre systématiquement la portée, il n'est pas douteux que les résultats théoriques de la psychothérapie contribueraient à défricher l'ancien domaine réservé de l'âme et qu'elle appartiendrait elle-même à celui qui est, sans exactitude, désigne sous le nom de psychologie appliquée. Mais elle est d'un type exactement inverse. Sans doute, elle s'est recommandée, à différentes époques, de différentes doctrines, dont elle se donnait, au sens exact du mot, comme l'application, c'est-à-dire comme vraiment déduite de leurs vérités théoriques. Mais, après n'avoir inspiré de recherches que le plus souvent artificielles, la doctrine finissait régulièrement par succomber sous le poids de ses floraisons extravagantes. Ainsi de l'hystérie naguère. Ainsi bientôt, sans doute, de la psychanalyse.
Ce n'est pas que le mouvement suscité ou exprimé par elles soit infécond. Il ne l'est qu'aux mains de ceux qui en cultivent la lettre, et s'épuisent à la multiplier sous ses espèces les plus alambiquées. Car en bouleversant l'ordre des valeurs admises, elles ouvrent dans les vieux systèmes une crise, qui en révèle la clarté factice, fondée sur l'ignorance et la négation. Dès lors ne peuvent plus se maintenir que ceux des résultats anciens vraiment issus de l'expérience, mais dans un équilibre modifié. C'est par les réactions salutaires dont elles deviennent ainsi l'origine, qu'elles sont utiles. Mais, quand elles prétendent se justifier par leurs succès thérapeutiques, elles recourent à un critère qui fut, sans moins de preuves à l'appui, celui des doctrines les plus désuètes, celui des faiseurs de miracles et des guérisseurs. La psychologie de la guérison reste sans doute à faire ; par ses résultats, elle pourrait donner l'équivalent de ceux qui sont obtenus dans les autres domaines de la psychologie appliquée. Mais la guérison ne saurait servir à consacrer le contenu d'aucune théorie psychologique, car elle est capable de consacrer celui de toutes les croyances.
Les preuves que donne d'elle-même la psychologie appliquée, c'est que non seulement elle rend l'action plus efficace, non seulement elle améliore ou crée les techniques ; mais c'est qu'elle ouvre, par ses résultats et par ses méthodes, des champs où les connaissances peuvent s'ajouter aux connaissances. Avec elle l'empirisme et le prophétisme cèdent le pas à la science."

Bon déjà la psychanalyse en prend un coup dans l'aile mais c'est surtout une mise en garde. Multiplier les concepts (tels que l'activité ludique, passe-temps, etc) et les vignettes cliniques ne sert à rien si ça ne permet pas d'expliquer davantage de phénomènes. Il s'agit véritablement d'élaborer des outils dignes de ce nom pour expliquer l'inexpliqué, inutile d'aller chercher des raisons supplémentaires là où il n'y en a pas besoin comme on le voit encore dans beaucoup d'articles (toujours le principe du rasoir d'Occam : la théorie la plus courte est toujours la meilleure)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
webmaster
Admin
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 34
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Mar 17 Fév - 22:53

Je sens le futur atelier lecture de Mériadeg... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fapw.fr-bb.com
Meria



Messages : 144
Date d'inscription : 01/07/2014

MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   Mer 18 Fév - 17:43

J'aurais surtout voulu relancer un peu la discussion. Ce sont des sujets que je trouve intéressant de prolonger via le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontre du 25 novembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontre du 25 novembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Les sites sur le 5 novembre 1990
» Salon Educatec-Educatice du 24 au 26 novembre 2010
» Bataille de la NIVELLE (Pyrénées-Atlantiques), 10 novembre..
» Khenpo Tseten à Bruxelles en Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'APW :: Débat/question suite à une rencontre :: Rencontre littéraires-
Sauter vers: